Dessine Moi… 1.

Aujourd’hui je prends les crayons la plume pour partager un peu de mon quotidien.

Je ne suis pas très présente sur les réseaux sociaux à l’exception de Instagram et une chouille Facebook mais pour ceux qui m’ont déjà croisé sur ces plateformes, vous n’êtes pas sans savoir que je travaille aussi bien en digital qu’en tradi (sur papier).

Souvent je reçois d’adorables petits messages contenant des questions sur les techniques que j’utilise pour dessiner, mes fournitures de prédilection.

Alors voici ce qui sera le premier article sur ce sujet (il y en aura d’autres si ce contenu trouve son « publique »)

Alors alors, c’est plutôt compliqué de commencer car, pour le coup, on ne sait pas trop par quel bout prendre le/les sujet(s).

Je vais commencer par une de mes dernières réalisations et j’étofferai au fur et à mesure des articles (choix des techniques, du papier, etc)

Je ne sais pas trop ce qu’il en est des autres illustrateurs mais en dehors des commandes pro, je marche à l’inspiration « cyclique » : période de tout en rose, période motifs, période vintage, etc

Là on est plutôt dans la période motifs ethniques

 

Tout ce passe d’abord sur mon sketchbook Moleskine (je change assez régulièrement de marque mais garde un format A5), ça commence quasiment toujours de la même façon, de gribouillages en gribouillages on a, à un moment, un dessin qui ressort plus que les autres et vous donne l’envie de le retravailler sur un support plus « quali ».

 

 

{En aparté} La réalisation est faite sommairement sur ce papier qui, au final, n’est pas tellement indiqué dans le cas des techniques humides (encre, feutre à l’alcool ou aquarelle) donc il faut se méfier de ne pas trop « mouiller » sa plume.

J’ai choisi d’encrer avec un pinceau à réservoir contenant donc de l’eau et quelques gouttes d’encre aquarelle noir.

Je me suis également servi d’un marqueur Copic Ciao (que j’affectionne tout particulièrement pour la pointe pinceau qui permet des dégradés très progressifs)

J’ai choisi les différents matériaux que j’allais utiliser, dont le papier aquarelle CANSON MONTVAL 300g/m2, format A3.

Les voici :

Les pigments Liner de STAEDTLER (différentes pointes), un pinceau format L avec réservoir d’eau de FILL’IT, le marker Copic Ciao R22, la palette GANSAI TAMBI, encre « noir ivoire » de PEBEO, et les indispensables : gomme standard, gomme MONO ZERO et critérium UNI-BALL.

Le plus compliqué reste de refaire les traits sans rien perdre de tous les petits détails qui me plaisaient sur le « brouillon » et dans une échelle un peu plus importante.

 

J’aime énormément créer des contrastes et des reliefs sur le papier qui ne seront perceptibles que suivant certains angles, du coup j’affectionne énormément la palette Gansai Tambi pour ça. L’encre, si bien mélangée, est épaisse et les pigments qui composent les différentes teintes sont de grande qualité, et chatoient à la lumière. Une belle encre de qualité en somme.

Pour le « processus operandi » : après le crayonné, je gomme, j’affine les traits, je corrige si nécessaire (car une fois que l’encre a touché le trait de crayon, ce dernier peut se retrouver « emprisonné » dans l’encre et ne peut plus être retiré) je pose les aplats aquarelles en premier. Une fois que les couleurs sont sèches, je peux à loisir créer les contours, totalement, partiellement ou pas du tout. Pour cette fois-ci ce sera de manière très tranchée avec du noir et partiel pour ne pas « figer » le dessin et qu’il garde une certaine légèreté.

Je pose les aplats et les touches d’or à la fin, cela permet d’équilibrer les couleurs et la compo.

Voilà voilà, j’espère ne pas avoir été trop longue mais efficace dans le contenu.

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, bonnes ou mauvaises

Et quelle et la phrase déjà ? Ah oui « A vos crayons, prêt ? Dessinez ! » pardonnez-moi, c’est la fatigue ça !

A très bientôt

Céline

PS : comptez sur moi pour ne pas prendre en compte tout ce qui est des partenariats. Je parle en toute sincérité des matériaux que j’utilise ou pas. De leurs points forts ou faibles. Je ne vous vendrai pas un produit qui ne m’a pas convaincu voir déçu !

,

Just in time !

Nouvelle collaboration !

Cette fois-ci c’est pour le centre commercial Les 4 Temps à Paris.

Création d’une série de 3 illustrations + textes pour communiquer sur les réseaux sociaux.

Sujet : les nouveaux horaires du centre

,

Collaboration Mix and Match

Une belle collaboration avec THILUU et la Maison MIXMELÔ pour la création de leur effigie !

Des couleurs et des imprimés qui claquent, à la clé un joli imprimé déclinable à l’infini ❤️

Création réalisée à la tablette graphique sous Photoshop

, ,

Oh! Oh! Oh! Surprise !!!

Comme chaque année pour Noël, j’essaye de vous faire un petit plaisir…

L’année dernière je vous proposais au téléchargement des fonds d’écran pour votre smartphone, cette année, je vous ai concocté des papiers cadeaux à imprimer !
Créés à partir de mes stickers pour bullet journal (que vous pouvez toujours vous procurer ICI)
j’espère qu’ils vous raviront !

Impressions format A4 (21×29,7 cm)

1/ Téléchargez le PDF

2/ Lancez l’impression ! (NB : Pensez à décocher dans les options « Mettre à l’échelle » et si vous avez l’option, choisissez « sans bordure »)

Pour télécharger vos papiers cadeaux, cliquez sur le(s) modèle(s) qui vous intéresse(nt)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors avec un peu d’avance « Belles Fêtes de Fin d’Année !!!!